Les partenaires

Le MAOC de l'UEMOA a été développé par le Centre du Commerce International (ITC) dans le cadre du Projet d'Appui à la Compétitivité du Commerce et à l'Intégration Régional (PACCIR/UEMOA) en collaboration avec la Commission de l'UEMOA et les Chambres de Commerce et d'Industrie des pays membres de l'UEMOA.
Le mécanisme d’alerte aux obstacles au commerce regroupe les représentants des agences publiques et semi-publiques impliquées dans les procédures et règlements commerciaux ainsi que les représentants du secteur privé dans la région.
A ce jour, les partenaires sont :

  • La Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine
    Composée de 8 Commissaires issus et représentants chaque Etats membres, elle est l’organe exécutif de l’Union.
  • La Chambre Consulaire Régionale de l'UEMOA
    La Chambre Consulaire Régionale est le lieu privilégié de dialogue entre l'UEMOA et les principaux opérateurs économiques. Elle anime le réseau de Points focaux nationaux (PFN), et coordonne et supervise les activités de chacun d’entre eux en vue du bon fonctionnement du mécanisme régional.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie du Bénin
    La Chambre de Commerce et d’Industrie est l’organisme qui fédère les opérateurs économiques béninois en les accompagnant dans leur développement et en défendant leurs intérêts auprès des différentes institutions. Elle assure le rôle de PFN du mécanisme au Bénin et veille à la bonne transmission des informations entre les acteurs publics et privés en vue de résoudre les obstacles identifiés.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire
    Elle est l’organisme chargé de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de service en Côte d’Ivoire. Elle est le PFN du mécanisme et coordonne les échanges d’information entre les différentes institutions nationales et les opérateurs privés pour la résolution des obstacles identifiés.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie du Burkina Faso
    Elle représente le milieu des affaires au Burkina Faso dans toutes ces instances où les intérêts économiques sont discutés et où la coopération économique, l’intégration et la promotion commerciale se décident. Elle assure le rôle de PFN du mécanisme et facilite les échanges d’information entre les institutions et les entreprises en vue de l’élimination des obstacles identifiés.
  • La Chambre du Commerce, Agriculture, Industrie et Services de la Guinée Bissau
    Elle est l’organisme représentatif des intérêts de l'ensemble des opérateurs économiques en Guinée Bissau. Elle assure le rôle de PFN du mécanisme et veille au bon fonctionnement du réseau national d’institutions et des échanges d’information avec le secteur privé dans l’identification et la résolution des obstacles au commerce.
  • La Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali
    Elle a pour mission l’organisation et la représentation professionnelle des personnes physiques et morales au Mali, exerçant dans les différentes branches d’activités commerciales, industrielles et les services. En tant que PFN du mécanisme, elle veille à la bonne coordination des différentes institutions nationales en vue de la résolution des obstacles identifiés.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie et d'Agriculture du Niger
    Elle est l’organisme de promotion du secteur privé nigérien. Elle exerce le rôle de PFN du mécanisme et assure la coordination des différentes institutions nationales dans la résolution des obstacles identifiés.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie et d'Agriculture de Dakar
    Elle représente l’ensemble des opérateurs économiques et défend les intérêts généraux des entreprises industrielles, commerciales et agricoles. En tant que PFN du mécanisme au Sénégal, elle facilite les échanges d’information entre les institutions et les entreprises en vue de la résolution des obstacles identifiés.
  • La Chambre de Commerce et d'Industrie du Togo
    Elle assure les missions de conseil, d’appui, d’information, de formation et de gestion de services industriels et commerciaux. Elle est le PFN du mécanisme au Togo, et veille à la bonne coordination des institutions nationales en vue de l’élimination des obstacles identifiés.
  • Le Centre du commerce international
    L’ITC est une agence des Nations Unies et de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) qui a apporté un appui technique au développement du mécanisme d’alerte aux obstacles au commerce et sa plateforme web.
  • L'Union européenne
    L’UE soutient financièrement le mécanisme d’alerte aux obstacles au commerce à travers le Projet d'Appui à la Compétitivité du Commerce et à l'Intégration Régional (PACCIR/UEMOA).

Donner votre avis